Santé

L’acide folique, essentiel avant et pendant la grossesse

L’acide folique réduit significativement le risque de malformation du fœtus. Il est donc important de mettre en place suffisamment tôt un traitement prophylactique à l’acide folique. Plus d’informations sur ce nutriment essentiel dans notre conseil santé.

Folsäure vor und während der Schwangerschaft
Plus d'articles sur le sujet:
Categorie:
auteur:
SWICA Gesundheitsorganisation

Pendant la grossesse, les besoins quotidiens de la future mère en folate, ou acide folique sous sa forme synthétisée en laboratoire, augmentent considérablement. Une alimentation équilibrée assure un apport moyen de seulement 200 à 250 microgrammes de folate. Pour prévenir le risque de malformation du fœtus, on recommande aux femmes enceintes la prise d’un complément d’au moins 400 microgrammes d’acide folique.


Une prise précoce

L’acide folique étant surtout essentiel pendant les premières semaines de grossesse, les femmes qui souhaitent avoir un enfant doivent idéalement commencer à prendre de l’acide folique à titre préventif quatre à douze semaines avant la conception. Des études montrent qu’un taux élevé d’acide folique peut faire baisser de 50 à 80 % le risque de «spina bifida», une anomalie du tube neural – le canal qui protège la moelle épinière. L’acide folique joue en effet un rôle majeur dans la formation du système nerveux central, et en particulier dans la fermeture du tube neural, qui intervient très tôt dans la vie de l’embryon.


Des séquelles à vie

Les enfants qui viennent au monde avec une spina bifida doivent être opérés dès la naissance. Même si l’opération est un succès, ils gardent souvent des séquelles à vie, notamment des troubles de la locomotion et du contrôle de la vessie. En Suisse, 0,1 à 4 % des femmes enceintes présentent une carence en acide folique, et 15 à 20 enfants naissent chaque année avec une spina bifida.


Les aliments riches en acide folique

Pour garantir un apport suffisant en folate, il est recommandé de consommer beaucoup de légumes, de la salade, des légumineuses, des produits à base de céréales complètes, des produits laitiers et du poisson (saumon, par ex.). Mais attention: le folate est hydrosoluble, et très sensible à la lumière et à la chaleur. Plus de la moitié de cette vitamine essentielle peut être perdue lors de la cuisson. Les aliments qui en contiennent doivent donc être consommés de préférence crus. S’ils doivent être cuits, les légumes ne doivent l’être que brièvement. Les germes de blé sont riches en folate, et se marient très bien avec les salades ou du muesli. Il faut en revanche éviter de consommer du foie pendant la grossesse: s’il est riche en folate, il contient aussi beaucoup de vitamine A, qui en surdose peut devenir toxique pour le fœtus.

SWICA est partenaire santé de la Fondation Acide Folique Suisse (FAFS). Vous trouverez dans la vidéo de la nouvelle édition du magazine en ligne Faktor-F diverses informations sur les thèmes de l’alimentation pendant la grossesse.

Add comment

Formulaire de recherche

Facebook

Similaire articles

L’automne approche à grands pas et,...
Les adeptes de la marche pieds nus ne...
De nombreuses familles profitent des...
  •  
  • 1 de 63

Recommandation de livre

Täglich werden in Deutschland rund 10.000 Menschen mit dem Verdacht auf einen...
auteur: Dr. Andrea Flemmer ISBN / EAN: 978-3-89993-744-2
0